Barcelone et l’inégalité sociale

ville Commentaires fermés sur Barcelone et l’inégalité sociale
fév 012018

Je me suis souvent demandé comment la France avait pu mettre en place un tel imbroglio de taxes et de subventions. Mais il y a peu, j’ai finalement eu une réponse à ce mystère. En effet, mardi dernier, je me suis rendu à Barcelone pour assister à un colloque qui s’est avéré vraiment captivant. Certaines interventions sentaient évidemment le réchauffé, mais un intervenanta expliqué très simplement comment la répartition de la richesse se faisait systématiquement en fonction du niveau de développement du pays. Je vais tenter de récapituler son propos. Dans les sociétés où règne une pauvreté endémique, l’inégalité s’avère assez faible. Toute la population se trouvant dans l’ensemble dans le même état de précarité, les écarts de revenus s’avèrent logiquement restreints. Ce n’est qu’à partir du moment où cette société s’enrichit que l’inégalité se renforce. Pendant cette période, la réussite tient tout spécialement dans l’accès à des moyens financiers. Etant donné que ces facteurs divergent beaucoup d’une personne à l’autre, l’enrichissement au sein de la société est lui aussi réparti de façon très inégale. La richesse globale grandit donc à vitesse grand V mais chacun ne profite pas de cette manne à la même échelle. Lorsque la société atteint un certain niveau de revenus, un changement devient inévitable. C’est généralement le moment où le citoyen utilise son droit de vote pour faire comprendre aux élus que la répartition est un sujet déterminant de son point de vue, ce qui conduit à en faire de plus en plus une priorité des politiciens. Les riches pays occidentaux sont dans l’ensemble dans cette période de forte répartition. Cette redistribution est effectivement louable, car elle permet une société tranquille. Mais ce nivellement par le bas a un effet pernicieux sur l’économie. Cette grande répartition exigée par la société ne peut être réalisée qu’à l’aide de fortes charges sur les hauts revenus et en accordant d’importantes aides aux revenus aux salaires les plus modestes. Mais ces taxes et ces prestations diminuent le potentiel de nos sociétés à bâtir de la richesse. L’intervenant de ce colloque a terminé sa plaidoirie en expliquant que la prochaine évolution de la société occidentale passerait sans doute par un meilleur équilibre entre social et entreprenariat. Car en tout état de cause, l’un ne peut vivre sans l’autre. Tous les détails de ce séminaire à Barcelone en suivant le lien.

© 2018 Sexy Girl Suffusion theme by Sayontan Sinha