En avril, la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont convenu de déterminer s’il était possible de rapporter des échantillons de sol martiens sur Terre. À présent, l’ESA a accordé à Airbus un contrat de 5,2 millions de dollars pour la conception d’un concept de mobile capable de collecter ces échantillons sur la planète rouge. L’agence spatiale a choisi l’équipe Airbus de Stevenage, en Angleterre, car elle construit déjà le rover ExoMars qui doit se rendre sur notre planète voisine en 2021. Contrairement à ExoMars et à tous ses instruments scientifiques, la seule tâche de ce rover volante est de trouver recueillir les boîtes d’échantillons que le rover Mars 2020 de la NASA prépare et laisse derrière lui. Cependant, cela ne signifie pas que concevoir le véhicule serait facile. Mars 2020 forera et déterrera des échantillons de sol pour y insérer plus de 30 tubes, puis les lâchera à différents endroits. Le robot fetch, qui pourrait se rendre sur la planète en 2026, devra être capable de les détecter à distance, de se rendre de manière autonome à leur emplacement, de les récupérer avec un bras robotique, puis de les conserver dans son espace de stockage. Il devra également être en mesure de tracer son itinéraire chaque jour. Ben Boyes, qui dirigera l’équipe de faisabilité d’Airbus, a expliqué: « Ce sera un rover relativement petit – environ 130 kg; mais les exigences sont très strictes. Le véhicule devra parcourir de grandes distances en utilisant un degré élevé d’autonomie, en planifiant son propre cheminement jour après jour. » Voici la conception initiale d’Airbus pour le rover fetch: Il faudrait environ 150 jours au véhicule pour collecter tous les bidons laissés par Mars 2020. Après cela, il doit trouver la fusée avec laquelle il a atterri. Il transmettra les tubes d’échantillons à la fusée et les filmera dès le décollage, ce qui signifie que nous pourrons peut-être voir le premier décollage de Mars dans moins de dix ans. Cette fusée aura alors rendez-vous avec un orbiteur pour ramener les échantillons sur Terre. Bien sûr, tout cela ne se produira que si les études de faisabilité des agences déterminent que la mission en vaut la peine, et si elles peuvent développer les technologies dont elle a besoin. Source : Fouga Magister.

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2019 Sexy Girl Suffusion theme by Sayontan Sinha