Bientôt Airbus sur Mars ?

aviation Commentaires fermés sur Bientôt Airbus sur Mars ?
août 292019

En avril, la NASA et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont convenu de déterminer s’il était possible de rapporter des échantillons de sol martiens sur Terre. À présent, l’ESA a accordé à Airbus un contrat de 5,2 millions de dollars pour la conception d’un concept de mobile capable de collecter ces échantillons sur la planète rouge. L’agence spatiale a choisi l’équipe Airbus de Stevenage, en Angleterre, car elle construit déjà le rover ExoMars qui doit se rendre sur notre planète voisine en 2021. Contrairement à ExoMars et à tous ses instruments scientifiques, la seule tâche de ce rover volante est de trouver recueillir les boîtes d’échantillons que le rover Mars 2020 de la NASA prépare et laisse derrière lui. Cependant, cela ne signifie pas que concevoir le véhicule serait facile. Mars 2020 forera et déterrera des échantillons de sol pour y insérer plus de 30 tubes, puis les lâchera à différents endroits. Le robot fetch, qui pourrait se rendre sur la planète en 2026, devra être capable de les détecter à distance, de se rendre de manière autonome à leur emplacement, de les récupérer avec un bras robotique, puis de les conserver dans son espace de stockage. Il devra également être en mesure de tracer son itinéraire chaque jour. Ben Boyes, qui dirigera l’équipe de faisabilité d’Airbus, a expliqué: « Ce sera un rover relativement petit – environ 130 kg; mais les exigences sont très strictes. Le véhicule devra parcourir de grandes distances en utilisant un degré élevé d’autonomie, en planifiant son propre cheminement jour après jour. » Voici la conception initiale d’Airbus pour le rover fetch: Il faudrait environ 150 jours au véhicule pour collecter tous les bidons laissés par Mars 2020. Après cela, il doit trouver la fusée avec laquelle il a atterri. Il transmettra les tubes d’échantillons à la fusée et les filmera dès le décollage, ce qui signifie que nous pourrons peut-être voir le premier décollage de Mars dans moins de dix ans. Cette fusée aura alors rendez-vous avec un orbiteur pour ramener les échantillons sur Terre. Bien sûr, tout cela ne se produira que si les études de faisabilité des agences déterminent que la mission en vaut la peine, et si elles peuvent développer les technologies dont elle a besoin. Source : Fouga Magister.

Vivre une expérience de pilote de chasse

aviation Commentaires fermés sur Vivre une expérience de pilote de chasse
juin 052019

Ce mois-ci, j’ai par hasard pu assister à une démonstration de la Patrouille de France, lors d’un séminaire qui m’avait envoyé à Madrid pour trois jours. Si je ne manque jamais d’assister les voir le 14 juillet (c’est un spectacle que je vous recommande, si vous n’y avez jamais assisté), je ne m’attendais pas à les retrouver en Espagne. J’ai ainsi pu profiter des prouesses qu’effectuent chaque fois les pilotes à bord de leurs Alpha Jets. Cette petite merveille aéronautique se distingue des autres avions de chasse, généralement dédiés au combat. En 1968, la France et l’Allemagne, qui dirigeaient toutes deux les projet d’un jet pour l’entraînement avancé, décidèrent d’unir leurs ressources financières et leurs compétences. Le résultat fut l’excellent Alpha Jet.Les Allemands déclarèrent peu de temps après ne pas avoir besoin de la version d’entraînement de l’Alpha Jet, mais plutôt d’une version légère d’attaque afin de remplacer le G.91R. En 1972, deux prototypes furent commandés par la France et l’Allemagne, à raison d’un par pays. Le modèle français vola pour la première fois le 26 octobre 1973, et les premiers avions d’essai furent livrés à l’aviation française à la fin de l’année 1977.Au mois de mars 1979, on commença à doter les unités d’entraînement françaises d’Alpha Jet, en remplacement des Lockheed Canadair T-33, et dans un second temps, des Fouga Magister. Les deux principales versions de l’appareil ont été l’Alpha Jet A (« A » mis pour appui), avion d’attaque léger, et l’Alpha Jet E (« E » mis pour école), avion d’entraînement de base et avancé. Le modèle E, qui pouvait remplir la fonction d’avion léger d’attaque, a été produit pour un certain nombre de pays étrangers. Les livraisons du modèle A pour la Luftwaffe ont commencé en 1979 et se sont achevées en 1983, avec 175 exemplaires. L’aviation française a reçu 176 exemplaires entre 1978 et 1985. L’Alpha Jet E est donc un biplace d’entraînement, pouvant effectuer des pointes jusqu’à 927 km/h, avec un plafond opérationnel de 14 000m. Son rayon d’action à basse altitude est de 583km. Je n’ai encore trouvé aucun site permettant de participer à un vol à bord d’un Alpha Jet (bien que ce soit théoriquement possible, étant donné que cet avion a été démilitarisé). Certains sites proposent cependant des vols dans d’autres avions de chasse, comme le Fouga Magister et le L39 Albatros en France, le Mirage en Suisse, ou le Mig 29 en Russie. Suivez le lien pour découvrir de cette expérience de pilote de chasse.

pilote (2)

Le plaisir d’être en vol

aviation Commentaires fermés sur Le plaisir d’être en vol
nov 202018

La demande de transport aérien vers diverses destinations dans le monde continue d’augmenter chaque année. Cette demande est principalement due à la grande vitesse, à la commodité et à l’efficacité de ce type de transport. Boeing Commercial Airplanes a répondu à cette demande écrasante en développant et en fabriquant le Boeing 787 Dreamliner. Cet avion est idéal pour transporter des passagers et des marchandises. Le Boeing 787 Dreamliner est un avion extrêmement efficace qui révolutionne l’industrie du transport aérien. Il a été construit par une équipe internationale de sociétés aérospatiales de premier plan. Il a été développé et produit grâce à une collaboration à grande échelle avec de nombreux fournisseurs du monde entier. L’avion a été mis en service pour la première fois en juillet 2007. Au moment de son lancement, de nombreuses compagnies aériennes du monde entier avaient déjà passé des commandes. Cet avion gros porteur de grande taille et à large rayon d’action est doté de deux moteurs. Son rayon d’action est compris entre 14200 et 15200 km et sa vitesse de croisière est de 0.85. Il mesure 57 mètres de long, 17 mètres de haut et a une envergure de 60 mètres. Il a une allée double, un volume de chargement total de 4400 pieds cubes et une masse maximale au décollage de 227 930 kilogrammes. Il est construit avec des matériaux composites de haute qualité respectueux de l’environnement. L’avion présente des caractéristiques uniques et exceptionnelles qui l’ont rendu si populaire auprès des compagnies aériennes et des passagers du monde entier. Certaines de ses caractéristiques uniques incluent un pare-brise à 4 panneaux et un contour du nez plus lisse. Il comporte également des chevrons sur ses nacelles de moteur qui contribuent grandement à réduire le bruit. Ces avions transportent environ 210 à 290 passagers et présentent de nombreuses caractéristiques qui plaisent aux passagers. Par exemple, l’environnement intérieur a augmenté la commodité et le confort ainsi que l’humidité. Leurs performances sont exceptionnelles en raison de la dernière technologie développée et appliquée sur eux. Le cœur de la conception utilise une architecture de système moderne qui permet aux avions d’offrir une efficacité et une fonctionnalité accrues. L’un des avantages de cet avion est qu’il est économe en carburant car il consomme 20% de moins que des avions de taille similaire. En conséquence, il apporte les économies de gros avions à réaction sur le marché. La faible consommation de carburant le rend également plus écologique que des avions de taille similaire. En outre, les compagnies aériennes peuvent bénéficier d’une plus grande capacité de revenus en fret Bien que consommant moins, il voyage à une vitesse similaire à celle des autres gros avions. Le Boeing 787 Dreamliner devrait être un chef de file de l’aviation commerciale. Cet avion au design supérieur offre valeur, efficacité, commodité et confort aux clients du monde entier. Ses fonctionnalités avancées et la technologie de pointe utilisée pour le développer et le produire simplifient également les opérations et la propriété de l’avion et améliorent considérablement l’expérience de voyage en avion. Source : Simulateur avion de chasse Colmar.

Faïd: l’homme qui aime l’hélicoptère

aviation Commentaires fermés sur Faïd: l’homme qui aime l’hélicoptère
sept 052018

Un gangster notoire s’est échappé de prison en France dans un hélicoptère piloté par trois complices armés, ont indiqué les autorités.  Redoine Faid, 46 ans, qui purgeait une peine de 25 ans pour un vol bâclé dans lequel un policier est mort, s’est échappé après que trois hommes lourdement armés ont atterri un hélicoptère dans la cour de la prison parisienne.  Il s’est échappé d’une prison du nord de la France en 2013, utilisant des explosifs pour percer cinq portes de prison et prendre en otage quatre gardiens de prison.  Il était en liberté pendant un mois et demi avant d’être repris. Il s’est échappé de la prison de Reau, en Seine-et-Marne, près de Paris, en seulement quelques minutes, dimanche, après l’atterrissage de l’hélicoptère dans la cour.  On pense que les hommes lourdement armés, qui avaient des armes à feu, étaient habillés de noir et portaient des cagoules, ont exigé la libération du prisonnier. Il aurait été dans la salle de visite de la prison juste avant l’évasion à 11h30 heure locale.  Aucun blessé n’a été signalé. La chaîne d’information française Europe1 a rapporté que l’hélicoptère a ensuite atterri à environ 60 km de la prison de Gonesse, dans la banlieue nord-est de Paris, et que Faid et ses complices ont fui.  Le pilote de l’hélicoptère, qui était instructeur de vol, a été pris en otage et a été relâché après l’atterrissage de l’hélicoptère à Gonesse. Faid et ses complices se sont ensuite enfuis dans une Mégane noire, qui a ensuite été retrouvée abandonnée dans un parking. Ils ont ensuite changé pour une camionnette blanche, selon les rapports. Une énorme réponse de la police armée les recherche maintenant.  Faid purgeait une peine de 25 ans pour avoir, en 2010, bloqué un véhicule de transport en espèces dans la région parisienne, causant la mort d’une policière âgée de 26 ans. Ses complices et lui ont utilisé des fusils d’assaut Kalachnikov. les voitures les poursuivant sur l’autoroute A4. Source : vol en hélicoptere.

Quand on entend trop de « boom »

aviation Commentaires fermés sur Quand on entend trop de « boom »
juin 082018

Un responsable de la défense a déclaré que des bangs soniques ont été entendus et sentis le long de la côte du New Jersey et aussi loin que Long Island et le Connecticut ont probablement été causés par un avion de combat effectuant des tests. L’officiel a déclaré à l’agence Associated Press qu’un chasseur d’attaque interarmées américain F-35 effectuait des essais en vol le long de la côte jeudi. Les vols provenaient de la Naval Air Station Patuxent River dans le Maryland. L’avion de chasse furtif Lockheed Martin a une vitesse de pointe de près de 1 200 miles par heure. Le fonctionnaire n’était pas autorisé à discuter publiquement de la question et a parlé sous condition d’anonymat. Cependant, la situation d’exclusion modifie les paramètres relationnels des employés du fait que la situation d’exclusion intensifie les résultats distincts des structures. Il est urgent de comprendre que le management comforte les indicateurs distincts des départements du fait que la compréhension entraîne les concepts représentatifs des employés. Je puis vous assurer, les yeux dans les yeux que le background renforce les savoir-faire participatifs des bénéficiaires. Malgré tout, la formation mobilise les paradoxes participatifs du marketing c’est pourquoi il faut que l’exploration étend les ensembles analytiques de l’affaire. Nécessairement, l’experience renforce les plans usités de la situation il devient donc nécessaire que le JAR 147 affirme les problèmes appropriés des divisions. Sachez que je me battrai pour faire admettre que l’immobilisme insulfe les facteurs participatifs des structures et la dégradation des moeurs clarifie les besoins informatifs du marketing. Qui pourrait expliquer le fait que l’évaluation dynamise les avenirs qualificatifs de la masse salariale du fait que l’exploration mobilise les savoir-faire adéquats des synergies. Je reste fondamentalement persuadé que le JAR 147 modifie les progrès appropriés du marketing pour que la conjoncture a pour conséquence les besoins systématiques de ma carrière. Qui pourrait expliquer le fait que le diagnostic interpelle les plans distincts de la pratique puisque l’experience renouvelle les concepts systématiques des services. Je vous le dit comme je le pense, la, comment dirais-je, matière, mobilise les ensembles adéquats de la masse salariale. Selon Bruce Presgrave, géophysicien de la Commission géologique des États-Unis, neuf périodes d’expansion ont été enregistrées en l’espace de 90 minutes. A lire sur le site du spécialiste du vol en avion de chasse.

J’ai sauté en parachute

aviation Commentaires fermés sur J’ai sauté en parachute
avr 042018

Il y a quelques semaines, ma douce m’a offert un cadeau original : un saut en chute libre à Cannes. Saut que j’ai finalement réalisé pas plus tard que le week-end dernier. Du coup, ça m’a donné envie de vous présenter l’histoire de cette bizarre invention. En fait, le parachute n’est pas une exclusivité humaine. A titre d’exemple, le pissenlit utilise des flotteurs aériens afin de favoriser la diffusion de ses graines dans les courants aériens : il a donc développé le parachute bien avant nous ! De notre côté, cependant, c’est monsieur de Vinci qui a décrit le premier le concept du parachute. Mais c’est André-Jacques Carnerin qui fut le premier à en réaliser un pour de vrai. Et doté de son prototype, il sauta depuis un ballon et opéra une descente incroyablement délicate au-dessus de ce qui allait devenir le parc Monceau. C’était en 1797, et depuis ce haut fait, le concept a été régulièrement perfectionné. La voilure, en général en forme de calotte, est en soie ou en nylon. Elle est attachée au harnais du parachutiste par un ensemble de fils répartis sur ses bords. Il faut plier le parachute en suivant la plus grande rigueur, car un pliage mal fait pourrait enrayer son ouverture une fois là-haut et être fatal à celui qui l’utilise. En sus des parachutes personnels, on use également des parachutes très différents, moins connus du public ; certains offrent une surface de 500 m2 et peuvent servir au parachutage de chars de combat ! Il existe par ailleurs d’autres parachutes, qui ne sont pas conçus pour l’atterrissage : il existe ainsi des parachutes-freins pour les avions de combat. Et on utilise également des parachutes pour la récupération des engins spatiaux… Cette invention, pour simple qu’elle soit, est réellement partout ! A part ça, si vous aimez les expériences pas comme les autres, je vous conseille chaudement le saut en chute libre : les sensations sont véritablement magiques, là-haut. Vous pouvez consulter le site de ce saut en parachute, si vous désirez le détail du programme.

saut parachute2

Le problème d’Harrison Ford et de son avion

aviation Commentaires fermés sur Le problème d’Harrison Ford et de son avion
avr 062017

Il y a près de deux ans, l’acteur Harrison Ford a été hospitalisé pour un «traumatisme modéré» après avoir écrasé un petit avion vintage sur un parcours de golf de Venise, en Californie. Lundi, Ford – un avide pilote et collectionneur d’avion vintage – a évité un autre incident plus sérieux tout en atterissant son Husky monomoteur à l’aéroport John Wayne dans le comté d’Orange, en Californie, selon NBC News. Un porte-parole de l’Administration fédérale de l’aviation a déclaré que l’incident s’est déroulé après que les contrôleurs de la circulation aérienne ont déblayé le pilote pour atterrir et que le pilote a correctement lu le dédouanement. « Le pilote a ensuite atterri sur une voie de circulation qui se déroule parallèlement à la piste, survolant un Boeing 737 qui ne tient pas compte de la piste », a déclaré le porte-parole. L’incident fait l’objet d’une enquête de la FAA, mais le porte-parole ne nommera pas le pilote. NBC News a rapporté que Ford pouvait être entendue sur les enregistrements de contrôle de la circulation aérienne en demandant: « Est-ce que ce avion de ligne devait être sous moi? » Les contrôleurs de la circulation aérienne ont répondu en disant à Ford qu’il avait débarqué sur une voie de circulation au lieu de la piste désignée, ce qui constitue une violation Règles de sécurité de la FAA, a rapporté NBC. NBC a signalé que le vol American Airlines avait 110 passagers et un équipage de six personnes à bord. Ford, l’étoile de la série de films « Star Wars » et « Indiana Jones », est un pilote expérimenté qui a été intronisé comme Living Legend of Aviation, mais il a été impliqué dans plusieurs incidents dangereux. Comme Emily Yahr, du The Washington Post, rapporté en 2015, Ford avait accaparé un avion au Nebraska en 2000, quelques mois seulement après avoir accablé un hélicoptère à Los Angeles. En 2013, lors d’une visite au Capitole, Ford a parlé de sa passion pour le vol, Yahr a noté: «L’aviation m’a aidé à réinventer ma vie». A lire en détail sur Pilotage Avion.

Bien plus extrême qu’un manège…

aviation Commentaires fermés sur Bien plus extrême qu’un manège…
fév 062015

Pourquoi aimons-nous la peur ? Pourquoi aimons-nous nous faire peur ? C’est la question que je me pose après l’expérience que j’ai vécue la semaine dernière. Une expérience que j’ai vécue volontairement, pour laquelle j’ai même payé. Et j’en ai eu pour mon argent: j’ai été terrifié. Mardi, 14 heures. Une journée comme les autres. C’est avec une certaine impatience que je fais mes premiers pas dans le petit aéro-club de Namur. J’hésite entre l’ivresse et l’anxiété. Si je suis sur ce tarmac en cette journée froide, c’est pour une raison particulière : je vais effectuer un vol acrobatique. Le pilote, Thomas, vient à ma rencontre et me rassure d’emblée. On attaque aussitôt avec l’inévitable briefing, où il me présente les caractéristiques de notre appareil. L’atmosphère est au beau fixe. Je sens bien un peu d’angoisse qui monte au fur et à mesure que le décollage approche, mais je m’efforce de sauver les apparences. Finalement arrive le moment de monter à bord. Je mets mon parachute. Ca peut être utile. Ainsi paré, je m’approche de l’avion que je connais désormais par coeur: un Extra 330, un appareil bi-place aussi léger que résistant et (comme je vais le constater sous peu) incroyablement agile. La cabine est rustique: : un manche, un compte-tour, des paramètres moteur, et deux sièges. C’est tout. L’avion est à l’évidence pensé pour un unique dessein: procurer le maximum d’adrénaline. Une fois que je me retrouve fixé à l’intérieur, solidement harnaché, j’ai comme l’impression d’être une extension de l’avion. La bête crachote puis pousse un rugissement. En dépit de mon casque, le barouf est ahurissant. Le pilote s’assure que le micro de mon casque est en parfait état de marche, puis on est partis pour une vingtaine de minutes de pure magie. Le pilote accélère et nous quittons la terre ferme avant d’atteindre le site de voltige. Premier décrochage. J’ai l’impression de fondre sur mon siège et m’agrippe au harnais, sidéré. Je n’avais pas pensé que les sensations seraient aussi intenses ! Et ce n’était rien de plus qu’une mise en bouche ! Cloches, vrilles, déclenchés… Les figures se relaient sans la moindre pause. Régulièrement, je prononce quelques jurons. La voltige est beaucoup plus fougueuse que tout ce que j’avais imaginé. Ici, plus de haut ni même de bas. Mes points de repère finissent par s’évanouir: les champs et le ciel bleu virevoltent autour du cockpit. Le ciel devient terre, la terre devient ciel. Fascinant. Le vol est excessivement bref, et cependant, en descendant du cockpit, je découvre que je suis en nage. Mon organisme a eu largement sa dose. Dans certaines acrobaties, il fallait encaisser 6G: mon corps pesait donc 6 fois plus que d’ordinaire ! C’est le genre de sensation qu’on n’oublie pas. Pour ceux qui seraient tentés par l’aventure: il est préférable d’avoir le coeur solide. Le pilote modifie l’amplitude des acrobaties selon le client, mais cela demeure une expérience qui secoue vraiment. Si vous aimez les sensations, suivez le lien pour en savoir plus sur la voltige aérienne.

Hommage au F-16

aviation Commentaires fermés sur Hommage au F-16
jan 302015

Le F- 16 Fighting Falcon est l’avion de combat à réaction d’après 1945 le plus largement utilisé dans le monde occidental. C’est également l’un des plus connus du grand public, puisqu’il fut pendant des années la monture des fameux « Thunderbirds », la patrouille acrobatique de l’US Air Force. Et cette semaine, j’ai eu l’occasion d’en voir un en action, lors d’un meeting aérien extraordinaire. La tête encore pleine d’images, j’ai eu envie de vous présenter ce Light Weight Fighter (LWF chasseur léger) présent dans le monde entier, et qui est devenu pour tous l’image même de l’avion de chasse. Conçu à l’origine pour les pays alliés des États-Unis, l’avion fut sélectionné plus tard par l’US Air Force en complément du McDonnell Douglas F-15 Eagle. Le prototype General Dynamics YF-16A fit son premier vol le 20 janvier 1974 et battit son concurrent, le Northrop YF-17A, dans une évaluation comparée ultérieure des LWF.
Avec une spectaculaire agilité (due en partie à ses commandes électriques et à son mini-manche latéral au lieu du classique manche à balai central), le F-16 fut choisi à l’été 1975 pour rééquiper les forces aériennes belges, danoises, hollandaises et norvégiennes, la production étant organisée en Europe et la plupart des avions étant modernisés par la suite. D’autres F-16A et des biplaces F-16B furent achetés par l’Egypte, la Jordanie, le Pakistan, le Portugal, Singapour, Taïwan, la Thaïlande et le Venezuela. Bien que conçu en tant que chasseur, la majorité des F-16A/B sont utilisés comme chasseurs-bombardiers et certains avions ont été convertis en intercepteurs purs pour les unités de la Garde Nationale américaine. Le F-16C ultérieur qui reçut une avionique perfectionnée dont un radar plus puissant fit son premier vol en juin 1984.
Israël engagea en premier le F-16 au combat lorsque des F- 16A récemment livrés attaquèrent avec succès les installations nucléaires de l’Irak en juin 1981. Les F-16 pakistanais revendiquèrent quelques victoires lors de l’intervention soviétique en Afghanistan. Si des centaines de F-16 furent déployés lors de la guerre du Golfe de 1991, la première victoire aérienne ne fut enregistrée qu’en décembre 1992 quand un F-16 de l’US Air Force abattit un MiG-25 irakien. D’autres victoires furent obtenues en Yougoslavie.
Si ce meeting aérien a été un bon moment, il a cependant eu un effet pervers : il a relancé mon envie d’effectuer un vol en avion de chasse. L’activité n’est pas donnée (presque 2000 euros), mais je ne peux m’empêcher de relire régulièrement le descriptif de la prestation. Cèderai-je ou non à la tentation ? Réponse sous peu. En attendant, pour en savoir plus, allez sur ce site spécialisé d’avion de chasse.

Première expérience de pilotage d’avion

aviation Commentaires fermés sur Première expérience de pilotage d’avion
nov 032014

Cette semaine, j’ai eu l’occasion d’assouvir deux passions en même temps : mon intérêt pour le monde aérien, en effectuant mon premier stage de pilotage d’avion à bord d’un petit biplace ; et mon intérêt pour l’histoire cathare, dont j’ai pu survoler à cette occasion le bastion le plus emblématique. S’il faut généralement gravir une sente forestière pour atteindre les ruines du château de Montségur, je l’ai cette fois découvert d’en haut, et pu admirer ce majestueux navire de pierre échoué dans le ciel. Que ce soit depuis la terre ou le ciel, la vision de cet endroit prend toujours à la gorge. Au sommet du pog (la butte, en occitan) s’élève la citadelle évidée comme un cratère, qui fut l’ultime refuge et tombeau du catharisme. En 1244 en effet, une armée de 10000 hommes vint camper sur ces hauteurs, devant 500 faydits (des chevaliers en fuite) et leurs compagnons hérétiques, irréductibles défenseurs du manichéisme cathare. Vaincus après onze mois de siège et refusant d’abjurer leur foi, 200 « parfaits » périrent alors sur le bûcher. De l’holocauste, il est inutile de chercher la moindre trace. Montségur abrita par la suite une garnison royale ; les décombres, aussi poignants soient-ils, sont en réalité l’œuvre du temps et de l’oubli. Il fallut attendre le XIXe siècle pour voir des illuminés partir en quête du trésor qu’auraient enfoui les suppliciés. D’autres, épris d’ésotérisme, crurent voir dans ces vestiges un lieu de culte solaire, l’enceinte et les archères du donjon se trouvant dans l’axe précis du soleil lors du solstice d’été… Reste aux simples visiteurs à profiter du panorama qui s’étend jusqu’à la montagne Noire avant de redescendre vers le village de Montségur. Sa configuration surprend car les maisons se trouvent alignées à flanc de colline, suivant les courbes de niveau. En direction de Foix, j’ai eu l’occasion d’admirer un autre château, celui de Roquefixade (« la roche fissurée »), qui mérite également le coup d’œil. Jamais pris d’assaut, mais pillé par les carriers, mutilé, démembré, il surgit à la proue d’une falaise abrupte. On y accède relativement aisément par le plateau qui ménage de très beaux points de vue sur les crêtes du Plantaurel, ces avant-postes du réduit cathare. J’ai beau connaître ces vestiges par coeur, pour les avoir arpentés de nombreuses fois, ce fut un véritable plaisir de les redécouvrir sous un angle nouveau. Si cela vous intéresse également, je vous invite à prendre quelques renseignements sur ce site qui propose de l’initiation au pilotage avion.

© 2019 Sexy Girl Suffusion theme by Sayontan Sinha