Ce qui est rare est cher. Et ce qui n’est pas rare ? Le monde, par exemple, n’est pas une rareté : nous l’avons chaque sous les yeux. Au quotidien, il n’est au fond qu’un espace vide entre les points de chute que sont la maison, le boulot, l’école, et la maison de vacances. Mais je pense qu’il est bon parfois de redécouvrir sa magnificence. Ce que j’ai fait le week-end dernier, grâce à un baptême en hélicoptère à Cannes. Suivant l’enseignement de John Keating, j’ai pris de la hauteur pour découvrir notre belle planète sous un angle. De mon perchoir hélicoïdal, j’ai pu voir de superbes paysages magnifiques. Mais le vol a en fin de compte été beaucoup plus qu’une succession d’images de cartes postales. Son intérêt tenait dans le changement de perspective, non seulement physique mais aussi mental. Au quotidien, on a l’impression que nos cités représente tout, et que nos vies sont importantes. Toutefois, il suffit de prendre un peu de hauteur pour prendre beaucoup de recul. Au programme, un quart d’heure de bonheur. Un vol à bord d’un hélicoptère n’a pas grand-chose à voir avec un vol en avion. Les sensations qu’offrent ces deux types de vol sont très différentes. L’hélico est à des années-lumière du « j’accélère et je décolle » d’un avion : le décollage est donc bien plus doux. Toutefois, une fois dans les airs, on discerne plus de choses que sur un avion : comme l’engin pique du nez pour aller de l’avant, et ça fait quelque chose dans l’estomac. Cela dit, rien de horrible ni de vraiment terrifiant : c’est juste curieux. Là-haut, les routes et ces édifices qui m’avaient semblé si grands depuis le sol, n’étaient plus qu’un décor Majokit. J’ai compris que toutes ces choses qui façonnent notre quotidien n’est en définitive que de simples grains de poussière dans l’immensité du monde. Et que nous vivons l’espace d’un battement de coeur à l’échelle de l’univers. C’est quelque chose que nous savons tous, au fond, mais le fait de le comprendre et le fait de l’éprouver sont deux choses radicalement distinctes. On sait aujourd’hui que l’être humain n’est pas au centre de l’univers. Mais au quotidien, nous conservons le sentiment d’être l’axe de l’univers. C’est une troublante expérience que de se décentrer de soi et de prendre conscience à quel point le monde est vaste. Si vous avez prévu de faire un baptême en hélicoptère, essayez de ressentir à quel point le monde est grand, et combien nous sommes petits ! Retrouvez toutes les infos sur cette expérience de vol en hélicoptère à Cannes en suivant le lien.

helico1 (2)

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2018 Sexy Girl Suffusion theme by Sayontan Sinha