L’industrie et le négoce agroalimentaire représentent plus de 15% de la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière, 3,6% du PIB français et un solde commercial de plus de 8 milliards d’euros en 2014, reflet de la part importante des exportations dans le chiffre d’affaires. L’industrie agroalimentaire se caractérise par la forte présence des PME qui contraste avec le poids économique de quelques grands groupes, reflet de la dynamique de concentration croissante du secteur. Dans ce contexte, la taille moyenne des entreprises françaises reste faible au regard de l’accroissement de celle de ses principaux concurrents allemands, hollandais, britanniques et américains sur les 10 dernières années. Les catégories de produits fabriqués déterminent en grandes partie les modèles économiques et la répartition des charges entre achats de matières premières, frais de personnel et consommations intermédiaires. Parmi les facteurs qui influent sur la création de valeur : la Recherche & Développement, les signes de qualité, les économies d’échelle, la concentration du secteur, le recours à l’intérim ou à la sous-traitance. S’y ajoutent les réglementations publiques et privées (concernant l’hygiène et sécurité, l’encadrement des salaires…) ainsi que les soutiens publics financiers et la politique fiscale. Parmi les principaux employeurs de l’industrie en France, le secteur de l’agroalimentaire compte deux fois plus d’intérimaires que la moyenne et affiche un taux de CDI légèrement inférieur aux autres secteurs.

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2018 Sexy Girl Suffusion theme by Sayontan Sinha