Juste après l’indépendance du contrôle colonial italien en 1941 et 10 ans de gestion administrative anglaise, l’ONU a reconnu que l’Érythrée était une région autonome au sein de la fédération éthiopienne en 1952. Toute l’annexion de l’Érythrée par l’Éthiopie comme une région 10 ans plus tard a stimulé une bataille brutale de 30 saisons pour la liberté qui a pris fin en 1991 avec les rebelles érythréens battant les autorités pousse. Les Érythréens ont massivement approuvé l’indépendance lors du référendum de 1993. ISAIAS Afwerki a été le seul dirigeant de l’Érythrée compte tenu de cette liberté; son principe, notamment depuis 2001, est devenu très autocratique et répressif. Son gouvernement a créé une société très militarisée en cherchant un logiciel impopulaire de conscription obligatoire en assistance nationale – séparée entre le service militaire et le service civil – de durée indéterminée. Un conflit frontalier de deux ans et cinquante pour cent avec l’Éthiopie qui a éclaté en 1998 s’est terminé sous les auspices des Nations Unies en décembre 2000. Une opération de maintien de la paix des Nations Unies a été reconnue qui surveillait une région de sécurité à court terme de 25 km de large. Le Pourcentage de la frontière entre l’Érythrée et l’Éthiopie (EEBC) produit en avril 2003 a été chargé « de délimiter et de délimiter la frontière du traité colonial conformément aux traités coloniaux pertinents (1900, 1902 et 1908) et à la réglementation étrangère pertinente ». L’EEBC le 30 octobre 2007 d’un autre endroit a délimité la frontière, affectant la ville de Badme à l’Érythrée, même avec les facteurs de soutien de l’Éthiopie depuis le moment de votre bataille de 1998-2000. L’Érythrée a insisté pour que l’ONU mette fin à sa quête de maintien de la paix le 31 juillet 2008. Plus de plusieurs années de votre impasse «pas de tranquillité, pas de guerre» ont pris fin en 2018 une fois que le meilleur ministre éthiopien fraîchement décidé a reconnu le jugement de 2007 de l’EEBC, organisation de seminaire ainsi que les deux les pays ont approuvé des déclarations de paix et de camaraderie en juillet et septembre. En poursuivant l’accord de paix de juillet 2018 avec l’Éthiopie, les gestionnaires érythréens se sont engagés dans une diplomatie intense dans toute la Corne de l’Afrique, renforçant la tranquillité, la sécurité et l’assistance nationales, team building en plus de favoriser les rapprochements entre les gouvernants organes et groupes d’opposition. En novembre 2018, les autorités de stabilité de l’ONU ont levé un embargo sur les mains qui avait été imposé à l’Érythrée depuis 2009, juste après que le groupe de suivi ONU Somalie-Érythrée a noté qu’elles n’avaient pas trouvé de preuve de l’aide érythréenne ces derniers temps pour Al-Shabaab.

Sorry, the comment form is closed at this time.

© 2020 Sexy Girl Suffusion theme by Sayontan Sinha